Thème 2: les règles de vie

2.  Les règles de vie (situations sensibles, smartphones et watsapp)

Personne de référence

pour les parents

(questions sensibles)

En cas de problème sensible demandant écoute neutre et confidentialité (ex. problème grave dans la famille, suspicion de harcèlement), certains parents n’osent pas contacter un membre de la Direction.

À qui peuvent-ils s’adresser dans ou en dehors du Collège (conseillère socio-éducative, médiateur, autre ?)

LA DIRECTION : Pour toute situation d’ordre générale, le titulaire est la première personne de contact.

Pour une situation sensible :

–    Si les enseignants doivent être informés afin de comprendre une situation qui pourrait impacter le travail de l’élève, il faut prendre contact avec le titulaire.

–    Si l’école doit être informée, mais pas forcément les enseignants, il faut prendre contact avec la direction de l’école.

Le service socio-éducatif de l’école se tient également à disposition afin d’aiguiller des parents pour aider et accompagner les élèves.

Si l’école n’a pas besoin d’être informée, des services externes à l’école sont également à disposition.

Dans tous les cas, enseignants, direction et service socio-éducatif ont un devoir de réserve.

Comment les parents savent-ils que le service socio-éducatif de Cescole existe ?

LA DIRECTION : Le service socio-éducatif est un service à l’élève. Pour cela, les conseillères se présentent aux élèves quand ils arrivent à CESCOLE Longueville et l’information est affichée dans les classes. Leur présence est assurée toute la semaine.

Portables / Smartphones

Dans l’enceinte du collège, l’usage du natel n’est pas autorisé. Le périmètre est-il clairement défini ? La règle est-elle appliquée ? Qui surveille son application ? Combien de natels sont-ils confisqués ? Quelles sanctions ?

LA DIRECTION : L’article 5.1 du règlement interne du cercle précise l’utilisation des téléphones portables et appareils électroniques :

« Ces appareils sont tolérés dans l’enceinte des collèges. Les élèves éteignent appareils électroniques avant l’entrée dans les bâtiments ou les classes et salles spéciales. L’utilisation par les élèves est totalement proscrite dans celles-ci. Il est aussi strictement interdit de photographier, d’enregistrer ou de filmer qui que ce soit sans son consentement. Les contrevenants se verront confisquer leur appareil. »

Tous les adultes surveillent l’application de cette règle. La prévention et la responsabilisation sont privilégiées. Les élèves qui ne respectent pas cette règle et abusent de la tolérance peuvent se faire confisquer leur appareil pour une durée définie par l’adulte ou la direction. Les parents sont informés.

Il est à relever toutefois qu’un travail est en train d’être fait à Longueville sur le code de vie et la réflexion sur la gestion des appareils électronique dans le cadre de notre règlement est abordée.

L’enseignant demande parfois d’utiliser un smartphone pour chercher de l’information, tourner des vidéos. N’est-ce pas contradictoire ?

LA DIRECTION : les téléphones portables ont énormément évolué ces dix dernières années et dans le cadre des MITIC (PER) dont la visée est d’exercer des lectures multiples dans la consommation et la production de médias et d’informations, les enseignants peuvent proposer aux élèves d’utiliser le smartphone.

 

Groupes Whatsapp de classe :

  • Les enseignants semblent encourager certains de ces groupes. Est-ce souhaitable ? Quelles sont les directives du collège ?1
  • Sachant que de nouvelles règles s’appliquent concernant l’âge minimum de whatsapp …
  • Des enseignants participent-ils à des groupes whatsapp de classe ?

LA DIRECTION : La Direction de Cescole, a décidé de ne pas autoriser les groupes WhatsApp impliquant un enseignant, sauf avec l’accord des parents. Pour rappel, WhatsApp ne devrait pas être utilisé par les moins de 16 ans sauf accord des parents.

Retour aux thèmes

Publicités